Le film de l’actualité Palaisienne après les élections (1) 16 -23 mars 2008

 

Dimanche 16 mars La participation à l’élection municipale

Inscrits Votants Nuls Exprimés % exprimés
Rappel 2001 17849 10963 511 10452 58,55%
Rappel 1er tour 2008 20346 12092 279 11813 59,43%
2è tour 20347 11982 268 11714 58,89%

Comme au premier tour, Palaiseau et l’Ile de France ont un faible taux de participation. L’abstention augmente encore de 0,50 % par rapport au premier tour.

Lundi 17 mars Les résultats

Liste 1° tour 2008 2 tour 2008
Palaiseau passionnément (F.Lamy) 5616 voix 47,54 % 6070 51,82%
Palaiseau à venir (B.Vidal) 3486 voix 29,51 % 4354 37,17%
Palaiseau vraiment à gauche (C.Henry) 1280 voix 10,84 % 1290 11,01%
Réussir Palaiseau (F.Vigouroux) 1431 voix 12,11% - -

Rappel des résultats de 2001 :

Liste gauche plurielle et associative (F. Lamy) 5732 voix 54,84% 27 sièges
Liste Union pour Palaiseau (J. Allain) 4720 voix 45,16% 8 sièges

La nouvelle composition du Conseil municipal : le scrutin majoritaire laisse une place restreinte aux listes minoritaires. A Palaiseau, le Conseil municipal est composé de 35 conseillers municipaux :

Liste Suffrages Sièges
Palaiseau passionnément (F. Lamy) 51,82% 27
Palaiseau à venir (B. Vidal) 37,17% 6
Palaiseau vraiment à gauche (C. Henry) 11,01% 2

François Lamy dispose de la même majorité (27 sièges) que dans la période précédente. Grâce au maintien de la liste Palaiseau vraiment à gauche (C. Henry), la droite (UMP, Nouveau centre, Parti radical, CNI, Modem) dispose de 2 élus de moins que lors de la période 2001-2008.

Lundi 17 mars Les déclarations de la journée

  • Des « remerciements chaleureux » : le terme est identique pour F. Lamy et B. Vidal sur leur site internet, alors que C. Henry souhaite « construire du neuf à gauche et de résister aux politiques anti-sociales ».
  • En fin d’après midi, cette analyse sur France Inter Comment expliquez vous votre succès ? « D’abord parce nous travaillons, le PS, le PCF, les Radicaux, les Citoyens avec les Verts depuis 7 ans de manière extrêmement collective et je crois que le bilan dans lequel les électeurs se sont reconnus, c’est le bilan collectif qui n’a pas ignoré les débats (…) La première année, car il fallait apprendre à nous connaître (…) Nous avons travaillé très collectivement et je dois dire dans un climat de confiance qui s’est créé peu à peu… » Et non… il ne s’agissait pas de Palaiseau, mais de la mairie de Lille où Martine Aubry a été réélue avec 66,56% des suffrages !

Mardi 18 mars Retour sur les résultats des élections cantonales

Malgré des enjeux différents, on constate 500 voix d’écart entre le total arithmétique des scores des 3 candidats de gauche au premier tour (PS, Verts, PCF) et la candidate socialiste pour laquelle les deux autres s’étaient désisté.

Candidat Palaiseau Total Canton
1er tour 2e tour 2e tour
C. Robillard (PS) 4108 soit 36,04% 6650 soit 58,93% 56,45%
B. Vidal (UMP) 4189 soit 36,75% 4635 soit 41,07% 43,55%
M. Rouyer (Verts) 1946 soit 17,07% - -
S. Guichard (PCF) 1157 soit 10,15% - -

Mercredi 19 mars N. Sarkozy nomme Christian Blanc, secrétaire d’Etat chargé du Développement de la région capitale, auprès du ministre d’Etat, ministre de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement durable et de l’Aménagement du territoire.

Christian Blanc avait présenté en 2004 un rapport « Pour un écosystème de la croissance » dans lequel il fustigeait le manque d’efficacité du Plateau de Saclay. Lors de son installation, il a déclaré : « A l’évidence, nous avons un problème de cohérence en Ile-de-France. Le président de la République, le premier ministre et Jean-Louis Borloo considèrent que, sans interférer sur les compétences des collectivités locales, l’Etat a une responsabilité pour aider à mettre en œuvre une cohérence qui assure un meilleur développement à la région capitale ».

Quelques réactions à cette nomination :

  • Sur médiapart, Frédéric Gilli, (auteur avec Paul Chemetov de L’Avenir de Paris) déclare que « s’il s’agit de hâter la réflexion, pourquoi pas ? Mais il me paraît impossible que ce secrétariat d’Etat prenne les manettes et tente de passer en force. (…) Aujourd’hui, on a des contre-pouvoirs très forts (…). En revanche, la question de l’Île-de-France est actuellement dissoute dans trop de ministères, trop de structures. Il est donc intéressant qu’il y ait un interlocuteur commun qui ait plus de poids qu’un préfet et qui pourrait accoucher d’un nouvel équilibre institutionnel »… « L’Île-de-France est découpée en sous-espaces, parfois porteurs d’un projet local, parfois éclatés en micro-espaces communaux (nous venons d’élire plus de 1200 maires dans la région !). (…) Ces espaces, et c’est aussi vrai de Saclay, sont à la fois dissociés et intimement liés ».
  • Dans le Figaro : « En confiant ce poste au député Nouveau Centre des Yvelines, Christian Blanc, Nicolas Sarkozy recadre un débat empoisonné sur des bases moins politiques, plus pragmatiques. »

Mercredi 19 mars Sur téléssone, dans le cadre de l’émission politique hebdomadaire, F. Grandjean revient sur le rôle des blogs et sites internet dans la campagne électorale : D’après « l’observateur du net de la campagne« , les sites palaisiens de F. Lamy et B. Vidal sont dans le top 10 des sites les plus dynamiques. Pour Graziella Riou, directrice de la rédaction de boocan.com, cette campagne a vu fleurir l’emploi d’internet, avec une multitude de sites… mais beaucoup d’institutionnels et une forte intervention des modérateurs. Quelques blogs participatifs (Montgeron, Val d’Yerres) pourraient donner des idées à d’autres !

Jeudi 20 mars Le Conseil Général de l’Essonne renforce son ancrage à gauche avec 25 élus sur 42. Michel Berson (PS) est réélu à sa présidence. Claire Robillard, nouvelle conseillère générale du canton de Palaiseau-Igny est élue 4° vice-présidente, chargée du développement durable et solidaire et de l’écologie, tandis que David ROS (PS, Orsay) est élu 8e vice-président chargé du développement économique, de la recherche et de l’enseignement supérieur.

Samedi 22 mars La salle du Conseil municipal est résolument trop petite pour que le public nombreux puisse assister à l’élection du maire et des adjoints. Espérons que les Palaisiens seront toujours aussi nombreux à assister aux séances publiques du Conseil municipal !

La nouvelle loi « tendant à promouvoir l’égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et fonctions électives » a modifié le processus d’élection des maires-adjoints : un scrutin de liste permettant de respecter une parité impérative dans ces responsabilités.

Le maire et ses adjoints Les conseillers de la majorité… …et ceux de l’opposition
François Lamy : Maire François Lambert Bernard Vidal
Claire Robillard : 1re adjointe Mokhtar Sadji Catherine Vittecoq
Gérard Mantoan : 2e adjoint Geneviève Riou Francisque Vigouroux
Laurence Dagiste : 3e adjointe Arnaud Deschamps Michelle Cheniaux
Michel Rouyer : 4e adjoint Danielle Lachenal Hervé Paillet
Joëlle Pinna : 5e adjointe Michèle Devérité-Nicolas Martine Michaut
François-Xavier Perrault : 6e adjoint Alain Dubois-Guichard Charles Henry
Roseline Saval : 7e adjointe Vanessa Mantoan Josette Fourme
David Bodet : 8e adjoint Virginie Pierrepont
Anne Duceux : 9e adjoint Pierre Lemer
Gilles Caradec : 10e adjoint Rozalia Marx
Justin Lobé
Monique Duboué
Daniel Lapersonne
Françoise Corneau
Jean-Charles Maurice

Parmi les nouveaux adjoints, 4 l’étaient déjà dans la précédente municipalité (G. Mantoan, M. Rouyer, R. Saval et G. Caradec). Etaient également membre du Bureau municipal, F. Lambert et D. Lapersonne (maires-adjoints), P. Lemer et M. Duboué (Conseillers délégués).

La composition des groupes politiques ainsi que les délégations accordées par le Maire à ses adjoints (et éventuellement à certains conseillers municipaux) seront connues dans quelques jours.

About Palaiseau Autrement