le film de la campagne (II) Janvier 2008

 

le film de la campagne (III) 

15-31 janvier 2008

31 Janvier 2008 Palaiseau, ville étape de la campagne du parti socialiste. 2 autocars affrettés, F. Hollande, J.-M. Ayrault et une poignée d’élus nationaux du PS se sont rendus sur le site de la SFIM pour « montrer, que lorsque les élus le veulent, il est possible de faire du logement social ». L’étape suivante était Neuilly, dont le Maire était précédemment N. Sarkozy, qui a laissé faire une opération de grand standing, sur la friche des anciens établissements des douanes. La presse nationale a largement relayé cette campagne dans ses éditions du soir ou du lendemain.

Si aujourd’hui, Palaiseau compte 22% de logements sociaux (contre 19,6% en 2001), c’est principalement à cause de la modificaiton de la loi qui permet la prise en compte de 500 logements étudiants dans l’enceinte de l’Ecole Polytechnique. Si quelques petites opérations sont engagées (rue J. Jaurès et rue de Paris), seuls les projets actuellement en cours d’élaboration (secteur SFIM, Lycée et Haut-Pileu) conforteront durablement la part du logement social dans la ville. Lire l’article de Libération Lire l’article de La tribune

30 janvier 2008 Palaiseau Autrement a adressé aux quatre listes en présence, 27 questions fondamentales pour l’avenir de notre Ville : élus et citoyens, intercommunalité, aménagement et urbanisme, finances et vie de la cité sont les thèmes abordés. En interpellant ainsi les candidats, notre association locale espère ouvrir le débat sur les dossiers importants. Elle publiera les réponses sur son site internet dans la seconde quinzaine de février. Lire les questions aux candidats

28 janvier 2008 L’OIN ? Un campus universitaire et scientifique plutôt qu’une ville nouvelle ! Dans un discours prononcé à l’université Paris-Sud-Orsay , Nicolas Sarkozy a dévoilé de nouveaux objectifs qu’il fixe à l’opération d’intérêt national (OIN) lancée par le précédent gouvernement sur le territoire Massy-Saclay-St Quentin en Yvelines-Versailles. « La clarification, c’est de reconnaître que l’opération d’aménagement à entreprendre ne relève pas tant de la politique du logement que de la politique scientifique et universitaire de la France. J’admets, c’est un changement. Le but, je voudrais vous le dire, n’est pas pour moi de construire des logements par dizaines de milliers entre Massy et Versailles, le but est d’accueillir dans un cadre agréable et écologique les meilleurs chercheurs et étudiants du monde. »

Ne plus s’encombrer des obstacles Il a ensuite précisé que rien ne l’arrêterait dans sa démarche. « L’invention, c’est de fonder une structure d’aménagement qui respecte cette vocation unique en son genre, quitte, je vous l’annonce à passer par la loi si c’est nécessaire. On ne peut pas continuer à être dans un pays où la moindre association de défense peut empêcher la réalisation de projets d’importance stratégique uniquement parce qu’il y a un intérêt corporatiste qui s’y oppose. On ne peut pas s’en sortir. Indemniser oui, empêcher toujours et tout le temps, non. Ce n’est pas raisonnable ou alors on va prendre trente ans, quarante ans de retard. »

Discours N. Sarkozy 28/1/08

Un calendrier volontariste Si nous savions que la mission de préfiguration installée depuis 15 mois n’avait que pour principale vocation d’occuper le terrain dans la période électorale, le président de la République a fixé un calendrier précis : « à la fin de 2008, l’opération de Saclay aura, je m’y engage, un pilote, un projet, qui associera toutes les institutions scientifiques, toutes les grandes écoles, les universités et les élus, pour aller de l’avant. Cela fait trop longtemps que l’on parle de ce que l’on va faire à Saclay, à la fin de 2008, on n’en parlera plus, on commencera à le faire (…) : 2008, on élabore le projet, on trouve le pilote, et à partir de 2009, on réalise. »

Article Le Parisien 29/1/08

A la fin de son discours, principalement axé sur l’avenir de la recherche, il a également annoncé son désir de « défiscaliser purement et simplement toutes les activités de valorisation des universités (…) Je souhaite que les étudiants qui veulent créer sur le campus, une entreprise, puissent avoir l’assurance d’être en zone franche et soient défiscalisés ». Un autre sujet d’inquiétude pour les agglomérations qui voient-là la disparition de leur principale ressource que constitue la taxe professionnelle.

28 janvier 2008 Palaiseau Autrement s’engage dans la campagne en publiant sa dernière édition du Petit Palaisien. En 4 pages, l’association et les élus sortants expliquent les raisons de leur choix : ils ne participeront pas à la liste de F. Lamy, comme ils l’avaient fait de 2001 à 2008.

Lire le Petit palaisien n°17

26 janvier 2008 Et de 4… une quatrième liste est officiellement en course. Distribution de tracts au marché, site internet et permanence (84 rue Maurice Berteaux)… la liste « Réussir Palaiseau » sera conduite par Francisque Vigouroux. Le site internet.

25 janvier 2008

Depuis l’élection présidentielle et les résultats de François Bayrou, les relations entre les anciens alliés de droite (UMP, UDF et aujourd’hui, Modem) sont parfois difficiles à suivre. Dans un article détaillant les effets sur la préparation des élections municipales, le journal le Figaro rapporte la colère de Georges Tron, député maire de Draveil et responsable de l’UMP qui reproche à Vincent Delahaye, maire de Massy investi par le Modem de « demande[r] le soutien de l’UMP, [alors qu’]il envoie Jean-François Vigier, son directeur de cabinet, et Francisque Vigouroux, chargé de mission à la mairie, contre nos candidats UMP à Palaiseau et à Bures-sur-Yvette ». Lire l’article du Figaro

19 janvier 2008 Le siège de la section du parti Socialiste (109 rue de Paris) devient le local de campagne de la liste « Palaiseau passionnément » conduite par F. Lamy (PS).

17 janvier 2008 Seul élu sur la scène, F. Lamy a présenté ses voeux aux personnes présentes dans la salle G. Vinet (élus municipaux et des communes voisines, personnalités et responsables associatifs).

16 janvier 2008 « La gauche en ordre dispersé » indique le journal Le Parisien après la présentation de la liste de la Gauche alternative et citoyenne. « « Nous voulons faire de la politique autrement », avertit Charles Henry, tête de liste, professeur d’économie dans le civil. A ses côtés, outre des membres de la LCR de Besancenot ou des militants associatifs, on trouve quelques déçus du « lamysme », par exemple les conseillers municipaux sortants (PC) Serge Guichard et Josette Fourme ». Lire l’article du Parisien

15 janvier 2008 Sur son blog, Francisque Vigouroux (Réussir Palaiseau) accuse François Lamy de « lan[cer] des hommes et des femmes de paille » et critique vivement la candidature PS aux élections cantonales de Claire Robillard, déjà Conseillère régionale, également candidate sur la liste de F. Lamy à Palaiseau et responsable du logement à la CAPS. Lire sur le blog

Rappel

Les listes de candidatures ne seront officielles qu’à la date du 21 février, date limite du dépôt en préfecture. Les informations que nous publions ici sont celles dont nous avons connaissance. Elles n’ont aucun caractère officiel.

14 janvier 2008 Conférence de presse de lancement de la liste de la gauche antilibérale et présentation de son socle programmatique. Lire le texte

11 janvier 2008 Dans une vidéo réalisée dans son bureau en mairie, F. Lamy présente ses vœux aux Palaisiens en annonçant qu’il dévoilera prochainement la composition de sa liste qui combinera « l’expérience et renouvellement » et rassemblera « des socialistes, communistes, radicaux, écologistes et démocrates ». Voir la vidéo

Le ParisienPDF - 284.4 ko

10 janvier 2008 Dans un dossier consacré aux villes Essonniennes, le Parisien estime que le principal dossier d’affrontement entre F. Lamy (PS) et B. Vidal (UMP) devrait concerner l’aménagement du Plateau de Saclay et l’Opération d’intérêt national menée par le gouvernement dans ce secteur.

9 janvier 2008 Palaiseau Autrement, rappelle qu’ « En 2001, Palaiseau Autrement a participé à la liste de la Gauche plurielle et associative et a contribué, tout au long du mandat, à la réalisation des objectifs que nous nous étions ensemble fixés ». L’assemblée générale constate que « ces valeurs de pluralisme et de transparence, et [que] les méthodes de gouvernance et de travail ne sont plus partagées » et a voté pour décider « de ne pas présenter de candidats aux prochaines élections municipales ».

9 janvier 2008 Ouverture de la permanence de campagne de la liste de Bernard Vidal (UMP) « Palaiseau à venir », 7 rue pasteur.

Rappel

Les listes de candidatures ne seront officielles qu’à la date du 21 février, date limite du dépôt en préfecture. Les informations que nous publions ici sont celles dont nous avons connaissance. Elles n’ont aucun caractère officiel.

About Palaiseau Autrement