Historique du projet d’aménagement de la SFIM

Situé dans le secteur Nord-Est de la ville, cet ancien site industriel fait l’objet d’un projet d’aménagement piloté par la communauté d’agglomération.

La fin du site industriel

Pendant plus de 50 ans, ce pôle industriel a constitué l’une des plus grands employeurs de la commune. Racheté par la SAGEM, le site de 12.500 m² a finalement été désindustrialisé et mis en vente. Pour éviter une opération immobilière spéculative ( la municipalité précédente n’avait pas prévu de s’engager pour y permettre des logements sociaux), la commune a employé son droit de préemption pour acquérir au prix de 1,8 millions d’euros, l’ensemble des bâtiments et terrains. Pour cela, elle a bénéficié de l’aide de la Région qui couvre l’équilibre financier d’une opération visant le maintien de l’activité économique.

Les enjeux du projet

En 2004 La CAPS en définissant d’intérêt communautaire la création et la réalisation de Zones d’Aménagement Concerté, reprend la main sur ce dossier : elle lance en 2005 la concertation préalable à la création de la ZAC sur un périmètre élargi (la SFIM, les secteurs Mirabeau et Cerisaie). Suite à l’enquête publique et aux avis recueillis quatre objectifs ont été définis :

- créer un lien entre la première station du Transport en commun en site propre (TCSP) -et la gare de Palaiseau (RER)
- créer une « entrée de ville » en transformant la voirie et en intégrant de larges trottoirs et une circulation douce,
- renforcer la capacité d’accueil de Palaiseau en créant des logements accessibles à tous (chercheurs, étudiants, habitants) et des bureaux pour des activités à forte valeur ajoutée,
- dynamiser le centre-ville en l’élargissant, pour y créer toujours plus d’animation et en faire un trait d’union fort entre le plateau et la vallée.

Mais deux principales modifications sont intervenues alors :

-l’abandon de la procédure de ZAC

- et le retrait du périmètre de « l’ilot Mirabeau ».

La programmation

La CAPS a ensuite mandaté 3 bureaux d’études (Dubus-Richet, Cap terre, AM Environnement) pour proposer un projet d’ensemble avec des contraintes variées comme la conservation ou modification de la voirie ou d’éléments patrimoniaux du site. Le programme de l’équipe Cap terre a été retenu pour faire l’objet d’une négociation avant la phase opérationnelle.

lire Le projet Cap terre présenté en réunion publique

La position de Palaiseau Autrement A cette étape du projet, l’Association a regretté que le projet d’AM Environnement ne soit pas retenu, car il nous semblait mieux répondre à nos objectifs. Dans le Petit Palaisien n°14 nous proposions que la phase de négociation soit mise à profit pour améliorer l’intégration du projet dans le quartier existant, limiter les emprises de voiries, valoriser les espaces publics et préserver des éléments de mémoire et du patrimoine (éléments architecturaux du site industriel).

Retrouvez l’ensemble des grandes dates d’élaboration de ce projet.

About Palaiseau Autrement