Le film de l’actualité Palaisienne (20) Février 2009

par Palaiseau Autrement

1er février L’affichage réglementaire vient de l’annoncer : le maire a accordé début décembre un permis d’aménager le terrain compris entre la ferme des Granges et l’ONERA, entre le chemin de la Hunière et la voie d’accès à la forêt domaniale. Étonnante discrétion lorsqu’on découvre qu’il s’agit d’un projet porté par la Société d’économie mixte créée par la CAPS… donc par la puissance publique que l’on nous disait soucieuse de concertation. L’autorisation permet d’organiser l’espace afin de répartir la constructions de 20.000 m² de logements entre 6 aménageurs.

3 février Sur le Plateau de Saclay, l’INRIA (Institut national de recherche en informatique et en automatique) partage un centre de recherche avec le géant de l’informatique Microsoft Research (MSR). Informatique et mathématiques et e-Science (assistance informatique des scientifiques dans leurs travaux de recherche) sont les axes privilégiés par la quarantaine de chercheurs. Malgré des résultats nombreux et innovants, la journée organisée pour marquer les deux premières années de cette collaboration n’a, semble-t-il, pas levé les craintes initiales sur les intentions réelles de Microsoft qui avait ainsi trouvé une stratégie pour accéder à des résultats de laboratoires de recherche financés par le secteur public français.

4 Février Le Comité interministériel d’aménagement et de compétitivité des territoires a validé 1000 projets d’investissement que l’Etat souhaite réaliser pour relancer l’économie… Mais la lecture du volumineux dossier du « Programme exceptionnel d’investissements publics » laisse plutôt accroire qu’il s’agit de relancer la communication sur des projets déjà engagés. Et, comme de nombreux observateurs l’ont signalé, de privilégier les investissements pour les infrastructures automobiles. A noter dans la programmation :
- le Ring des Ulis et le diffuseur de Courtabeuf,
- l’amélioration de la voie ferrée Massy-Valenton : utile aux TGV interréseaux
- 75 M€ pour abonder le plan Campus (à répartir entre 10 projets)
- construction de 192 logements étudiants sur le Plateau du Moulon
- construction du centre Nanotech sur le Plateau (46 M€)
- l’accélération du projet « Grand Versailles » dont le volet hydraulique nécessite la rénovation du réseau de Rigoles et de l’aqueduc de Buc.

5 Février L’Association pour les transports du Plateau de Saclay a réalisé une analyse argumentée de la situation actuelle et formule de nombreuses propositions pour améliorer le projet de déplacements en cours d’élaboration par la CAPS. Un travail rigoureux qui montre que les associations peuvent apporter une expertise intéressante aux décideurs… lorsque ceux-ci leurs soumettent des documents suffisamment explicites et dans des délais raisonnables.

7 février Séance technique du Conseil municipal mercredi dernier avec des délibérations suscitant peu de débat. En fin de séance, une motion présentée par les élus Verts est reprise par la majorité municipale (PS). Elle demande la saisine de la Commission nationale du débat public pour recueillir l’avis des habitants sur le projet d’Opération d’Intérêt National et sera finalement votée à l’unanimité, y compris par les élus des minorités municipales (UMP et GALU).

9 février Présentation à l’ensemble des participants des ateliers d’urbanisme pour l’aménagement des quartiers du Lycée et du Haut-Pileu des propositions des 4 groupes thématiques.

La qualité du travail de synthèse réalisé par le bureau d’études est largement appréciée et les propositions élaborées montrent la richesse d’une participation citoyenne à la réflexion collective. Un temps d’échange est l’occasion de questions et remarques complémentaires :
- la nécessité d’un « garant de cette concertation » qui accompagne l’ensemble des réalisations en veillant à la prise en compte de ces propositions à toutes les étapes du programme de réalisation ;
- un phasage des opérations qui permette, à chaque étape, de conserver les cohérences affichées ;
- un suivi du projet, impliquant régulièrement les membres de ces ateliers, y compris pour les études thématiques complémentaires à réaliser.

Lire la synthèse de restitution présentée :

Et aussi, sur le site de la CAPS rubrique Aménagement du territoire

12 février Le Conseil communautaire s’ouvre sur une querelle de procédure, l’ordre du jour ayant été modifié depuis la réunion du bureau communautaire où l’absence de F. Lamy est une nouvelle fois dénoncée par les élus du Modem.

  • Premier temps fort, l’audition de Maud Olivier, maire des Ulis qui vient, une nouvelle fois, solliciter l’entrée de sa ville dans la CAPS

Une demande légitime à notre avis, car cette arrivée conforterait la défense des terres agricoles par l’apport des Zones d’activités qui font cruellement défaut au territoire de la CAPS. Par ailleurs, il conviendrait d’étudier sérieusement un redécoupage des agglomérations pour fusionner CAPS avec la partie ouest de l’agglomération Europ’Essonne (Massy-Villebon-Champlan), l’ensemble atteignant un réel périmètre d’équilibre économique et social dans un bassin de vie effectif.

Lire le discours de M. Olivier :

  • Ensuite, le Conseil communautaire prend acte à l’unanimité du rapport de la Chambre régionale des comptes pour le fonctionnement de la CAPS sur la période 2001-2004.

Un rapport sévère qui dresse d’abord un historique soulignant le paradoxe « d’être une terre de projets, avec une vocation pour la recherche et les technologies industrielles du futur, en même temps qu’un lieu de résistance à la simplification et à l’intégration des échelons administratifs locaux ». Le rapport pointe ensuite des actions entreprises par la CAPS (comme la maison médicalisée d’Orsay) qui ne relèvent pas de sa compétence, la persistance de certains syndicats intercommunaux (SIEVYB) qui auraient du disparaitre, des transferts financiers avec les communes qui ne compensent pas toujours les actions réalisées…

Enfin, le rapport décrit une gestion peu rationnelle des emplois (embauche, primes, rémunérations) ou de certaines dépenses courantes (frais de bouche ou parc de véhicules).

Lire le rapport de la Chambre régionale des comptes et la délibération de la CAPS

  • Anticipant la cacophonie en cours sur les éventuels redécoupages administratifs, le maire de Paris, B. Delanoë avait lancé des assises de la métropole afin de renouer le dialogue entre la Capitale et les villes de la périphérie. Initialement limitée aux communes limitrophes, la réflexion s’étend désormais au « Grand Paris » que certains appellent de leurs vœux. En attendant, un nouveau syndicat « Paris métropole » est créé pour réfléchir aux questions de l’aménagement, l’environnement, le développement économique et l’emploi, le logement et l’habitat, les déplacements, la formation, l’enseignement supérieur et la recherche, le développement culturel… autant de compétences déjà largement partagées entre les communes, les agglomérations, les départements et la région. Le Conseil de la CAPS, décide d’adhérer à ce syndicat, malgré un vote partagé : 20 Pour (Orsay, Palaiseau, Gometz, Igny), 13 Contre (Bures, Gif, St Aubin) et 7 Abstentions (Villiers le Bacle, Vauhallan).
  • Enfin, le débat d’orientations budgétaires morose, à l’image de la situation économique et des incertitudes sur les recettes de taxe professionnelle prévisibles.

13 février L’institut d’optique installé à Palaiseau à côté de l’école Polytechnique regroupe une école d’ingénieurs en optique, un laboratoire de recherche à la réputation internationale et une plate-forme de transfert technologique.

15 février Le SIAHVY (syndicat intercommunal pour l’aménagement hydraulique de la vallée de l’Yvette) diffuse un épais journal.

Outre la description de ses projets par commune et le trombinoscope des élus délégués, on découvrira 27 encarts publicitaires (sur 51 pages), toutes financées par des entreprises de travaux publics et d’aménagement susceptibles de répondre aux appels d’offre de marchés publics du SIAHVY. En toute indépendance bien sûr.

Lire « Notre Vallée », le magazine du SIAHVY

19 février Les associations qui proposent des actions d’accompagnement et de soutien scolaire tirent la sonnette d’alarme. Les subventions versées par l’Etat pour ces actions risquent d’être suspendues entraînant l’impossibilité de poursuivre. A Palaiseau, les Associations Satellite, les Alouettes, ainsi que les maisons de quartier agissent de façon coordonnées dans le dispositif « Pause cartable ».

Pour les aider, signez la pétition en ligne

20 février Depuis près de 10 jours, une vingtaine des « retenus » du Centre de rétention administrative de Palaiseau observent une grève de la faim pour dénoncer les « humiliations policières lors de leur expulsion et les restrictions dans l’accès aux soins » dont ils sont les victimes. Une cinquantaine de personnes manifesteront leur soutien le 27 février.

21 février Un réseau internet très haut débit… mais sans fil. Ouvert depuis le 2 février, « Neptune » est un réseau expérimental de très haut débit s’appuyant sur les technologies WiMax et de 4e génération développé par le pôle Systématic-Paris Région, sur le Plateau de Saclay. Il est financé par les pouvoirs publics (4,6 M€).

Lire l’article

24 février V. Pécresse, ministre de la recherche dévoile les projets du plan Campus et se réjouit « des mouvements inédits au sein des universités et des établissements d’enseignement supérieur français », en particulier pour le projet du Plateau de Saclay, estimé à 1,4 milliard d’euros (en capital à placer, permettant d’obtenir, en investissements, 620 millions d’euros sur 10 ans).

Toutefois, Région et Département s’unissent pour dénoncer le manque « de sérieux et de réalisme dans la programmation des financements » : sur un budget global de 2 milliards d’euros pour la première phase (2015), 65 millions d’euros sont garantis par les collectivités locales via le contrat État-Région 2007-2013.

  • Lire la présentation du projet du Plateau de Saclay :

25 février Le comité pour la réforme des collectivités locales présidé par E. Balladur a présenté son rapport au Président de la République. Il vise à clarifier les compétences et responsabilités des différentes collectivités territoriales et mettre fin au « mille-feuilles » actuel.

Suppression des départements (sans doute abandonné ?), diminution du nombre de régions (le Loiret et l’Oise en Ile de France ?), un département du « Grand Paris » (Paris, Val-de-Marne, Seine-Saint-Denis et Hauts-de-Seine ?), l’élection des délégués Communautaires lors des élections locales… autant de pistes explorées. Reste à savoir celles qui seront approfondies voire retenues (et quand) ! Quelques jours auparavant, une étude comparait l’organisation administrative de 12 pays européens. Un éclairage intéressant.

26 février La colère des chercheurs gagne du terrain : statut des enseignants-chercheurs, moyens financiers, recrutement des enseignants…

l’Université Paris-Sud-Orsay est présente dans le mouvement de contestation.

Lire la motion Congrès Université Université Paris-Sud


27 février 6 000 exploitations agricoles menacées en Ile-de-France. Selon le journal « 20 minutes », la Chambre régionale de l’agriculture profite de l’ouverture du salon de l’agriculture pour dénoncer les projets d’aménagement comme ceux du Plateau de Saclay : « Nous n’avons aucune visibilité pour les dix années à venir. Et pourtant, si on imagine une stabilité du foncier, l’Île-de-France est la région agricole qui a le plus d’avenir. Car le bassin de consommation est là ! ».

28 février Début de l’enquête publique portant sur l’activité de la centrale à béton Cemex qui se déroule jusqu’au 27 mars en mairie de Palaiseau (service urbanisme). Nuisances, pollutions, impact sur l’environnement… les habitants ont depuis de nombreuses années tiré la sonnette d’alarme, relayés par le Conseil de quartier centre-nord.

About Palaiseau Autrement