Le film de l’actualité Palaisienne (23) Juillet 2009

par Palaiseau Autrement

1er Juillet Au Conseil municipal, une avalanche d’informations et décisions concernant l’urbanisation de notre ville :

  • Nano-Innov M. Cammoun (directeur du LIST au CEA) présente le projet d’implantation d’un établissement de recherche dédié au nanotechnologies, 3 bâtiments (20.000 m² de bureaux et 7.200m² de laboratoires), 900 emplois. Ce projet de 70 millions (dont 42 sur 2009) est inclus dans le Plan de relance du gouvernement ce qui explique la rapidité de décision.

 

  • Aménagement du Quartier ouest de Polytechnique Vote unanime du Conseil municipal sur les modalités de la concertation (Site Internet, maquette, réunions publiques et registre permanent) pour la création d’une ZAC, de 42 ha (dont 7 ha au sud de la RD 128). Plus de 350.000 m² de surface de bureaux et laboratoires, tous construits selon les meilleures normes environnementales possibles, sous la responsabilité de l’AFTRP et 2 opérations annoncées au sud de la RD128 : le centre de recherche d’Horiba et Nano-innov.
  • Périmètre d’aménagement du secteur du Lycée et Haut Pileu Ce secteur de 42 ha reste sous maîtrise d’aménagement Ville et CAPS. 1500 logements permanents et 500 temporaires (étudiants et chercheurs) sont prévus. Voir ci-joint le plan annexé à la délibération :

Le projet a fait l’objet d’un travail participatif (ateliers d’urbanisme) qui n’est pas totalement pris en compte : la proposition d’inclure dans le périmètre les terrains municipaux (Ecoles Joliot Curie, logements de fonction, gymnase, accueil jeunes) dans le périmètre pour faire une opération démolition-transfert pour créer une centralité au quartier ne semble pas retenue ; de plus le projet englobe la parcelle située entre la ferme et l’ONERA, secteur qui était exclu de la réflexion de l’atelier. Le vote du Conseil municipal (29 pour, 5 contre : l’opposition de droite) valide les conditions de réalisation (procédure de déclaration d’utilité publique, principe de concession d’aménagement, attribution du marché de mission de maîtrise d’œuvre urbaine) alors que des études complémentaires doivent être effectuées (finalisation du plan d’aménagement, définition des enjeux et directives énergétiques).

  • Désignation d’un concessionnaire chargé d’aménager le secteur Allende-Guy Vinet Le vote unanime (la droite s’abstient) désigne –sans surprise- la Société d’économie mixte de la CAPS pour réaliser une opération de 150 logements qui devrait respecter la règles des 3 tiers (Locatif, Intermédiaire, Accession à la propriété), un caveau, une salle polyvalente et des petits commerces après démolition de la salle G. Vinet… Un projet qui n’a jamais fait l’objet de débat public.
  • Instauration d’un droit de préemption sur les fonds de commerce F. Lamy justifie cette proposition dans le but de maîtriser les implantations commerciales et de trouver les moyens pour garantir une plus grande diversité. Le vote divise… la droite dont la moitié des élus s’abstient, tandis que l’autre moitié vote contre.

Trois autres sujets locaux enflamment les débats

  • le Plan de circulation, dont l’expérimentation calamiteuse (et au mépris des avis des Conseils de quartier) est suspendue (Rue Carnot et Morère) après la levée de bouclier des riverains ;
  • l’augmentation des tarifs des prestations (cantine, étude, centres de loisirs…) pour lesquels la municipalité se cache derrière un nouvel indice celui de « l’inflation sous jacente » alors que l’inflation est quasi nulle et les salaires bloqués !
  • « Ciné Pal », un nom poétique retenu pour un établissement culturel, le cinéma, qui d’après les informations données remplirait les objectifs prévus en nombre d’entrées

3 juillet Le CNRS achève une campagne de mesures de la pollution de l’air réalisées avec laser (capable d’observer une colonne verticale d’une vingtaine de kilomètres) et spectromètre (rayons infrarouges). Les pollutions consécutives aux émissions de particules (diesels) ainsi que celles résultant de réactions chimiques, notamment dues au soleil (azote, sulfate) sont analysées sur différents sites, dont l’Ecole Polytechnique. Une deuxième campagne de mesures sera menée en janvier 2010, pour des résultats attendus en 2012.

6 juillet Le ministère de la Défense vient de confier à un groupement d’entreprises (Société Générale, GTM Bâtiment-Vinci, GDF Suez, etc.) le financement, la conception, la construction et la maintenance du nouveau campus de l’École nationale supérieure de techniques avancées (ENSTA).

Située sur 6 hectares du site de Polytechnique, l’opération comporte un bâtiment de 20.000m² d’enseignement et de recherche, 432 logements et un gymnase (132 millions d’euros). Les bâtiments seront élaborés en Haute Qualité Environnementale, avec chauffage géothermique et solaire, toitures végétalisées, traitement des eaux pluviales… Les travaux débuteront en juin 2010 pour accueillir, en septembre 2012, 600 étudiants et 180 enseignants, chercheurs et personnels.

C’est la première opération sur le Plateau faisant référence à un usage de la géothermie.

7 juillet Une petite annonce nous apprend que la CAPS recrute un « directeur chargé de la diffusion de la culture scientifique ». Étonnante procédure, puisque l’agglomération a confié à une association « Scientipôle, Savoirs et Science » (3S) cette mission de démocratisation de l’accès au savoir. La CAPS préfère recruter et ensuite détacher ce fonctionnaire territorial plutôt que de confier à l’Association la responsabilité de ses recrutements.

8 juillet Daniel Barnier est nommé par N. Sarkozy nouveau sous-préfet pour l’arrondissement de Palaiseau.

9 juillet Le Conseil général vient d’approuver son programme d’actions contre la pollution par les nitrates d’origine agricole et un arrêté préfectoral oblige les agriculteurs à suivre les sept grandes mesures préconisées.

10 juillet Le député UMP Gilles Carrez affirme qu’il manque « 7 à 10 milliards d’euros » pour financer les 35 milliards d’investissements nécessaires aux projets transports du Grand Paris. Il propose deux phases de réalisation (vers 2025 l’axe Nord-Sud du Bourget -voire Roissy- à Orly ; au delà de 2025, la desserte du plateau de Saclay et des pôles de compétitivité), et différents financements (taxes spécifiques à l’Ile-de-France sur le stationnement et les poids lourds, augmentation du prix des transports en commun et des PV).

Lire les articles du Figaro et de La vie immobilière

12 juillet Avalanche de recrutement à la mairie dont certains postes importants (Directeur des services techniques, des finances ; Responsable du Développement Urbain, du Centre Social, Chargé d’évaluation des politiques publiques, etc. ; ainsi, qu’en septembre, du Responsable des Affaires Sociales et Familiales). Instabilité, tension entre élus et services municipaux, besoin de renouvellement ou nouvelles orientations politiques ?

15 juillet Réunissant les élus du secteur, V. Pécresse, annonce que le Gouvernement apportera 2 millions d’euros à la Fondation de coopération scientifique de Saclay (qui regroupe 21 établissements scientifiques), dès la fin du mois, pour lui permettre de mener des études sur la programmation détaillée des opérations du plan campus, avec pour objectif de voir les premières réalisations dès 2011 (dont Nano-Innov). Selon elle, 2 priorités « Les transports sont la clef de tout : sans transports, il n’y a pas de vie économique, pas de vie scientifique, pas de vie étudiante » et « un cadre de vie exemplaire. Car le campus de Saclay ne sera pas une ville, mais une cité scientifique logée dans des parcs, une cité où il fera bon étudier, chercher, débattre ou tout simplement déambuler. Je tenais à vous en assurer moi-même : Saclay n’aura rien d’une ZAC…. ». Et d’ajouter, aux élus « …ce projet est le vôtre, et rien ne se fera sans vous »

Le texte intégral du discours

15 juillet Lors du Conseil des ministres, C. Blanc, secrétaire d’Etat chargé du développement de la région capitale, a présenté les bases du futur projet de loi du Grand Paris, « un modèle de la métropole durable du 21ème siècle, attentive à la citoyenneté, au lien social, à la culture, à la convivialité, la solidarité, la prospérité, l’écologie ». Le vote de loi avant la fin de l’année permettra le démarrage des travaux du métro automatique dès 2012. Il prévoit de faire évoluer le droit de l’urbanisme au service de l’aménagement des territoires et de préparer la RATP à l’ouverture à la concurrence. Le secrétaire d’Etat a indiqué qu’un travail important avait été effectué avec les élus locaux. Et annoncé un débat public dès l’hiver 2010.

17 juillet L’Etat et la région Ile-de-France sont parvenus laborieusement à rédiger un « protocole d’accord » pour le nouveau schéma directeur régional d’Ile-de-France (SDRIF) voté en septembre 2008 par le Conseil régional, que le gouvernement refusait jusqu’ici de transmettre au Conseil d’Etat. Selon l’AFP, l’approbation du SDRIF serait immédiatement suivie d’une révision partielle pour y intégrer des propositions de l’Etat. En particulier, revoir à la hausse les hypothèses d’emplois (+700.000 emplois d’ici 2030 pour la région, +800.000 à un million en 15 ans pour M. Blanc) et de logements (+60.000 par an pour la région, +70.000 à 75.000 pour M. Blanc) et intégrer des projets comme celui du plateau de Saclay.

18 juillet C’est une petite annonce qui nous en informe.                                     La CAPS recrute un directeur de Conservatoire « Palaiseau-musique-danse-théatre » chargé du « pilotage de la reconstruction du conservatoire et de la mise en œuvre du projet d’établissement ». Le poste est localisé à… Orsay !

 

22 juillet Il ne reste plus que quatre candidats potentiels au gigantesque marché de délégation de service public (DSP) de l’eau potable du Syndicat des eaux d’Ile de France (Sedif), dont le montant annuel est d’environ 350 millions d’euros. Ils ont jusqu’au 4 décembre pour peaufiner leur dossier de candidature.

Consulter le dossier

23 juillet La Mission de préfiguration de l’Établissement public de Paris-Saclay a sélectionné 6 équipes pluridisciplinaires (maîtrise d’oeuvre paysagère et urbaine) pour qu’elles puissent concourir pour accompagner sa mission d’aménagement de l’opération d’intérêt national (OIN) du Plateau de Saclay. Le jury présidé par Pierre Veltz, auquel participaient des représentants des collectivités territoriales, en présence de Christian Blanc, a retenu : M. Desvigne, Agence TER, Christian de Portzamparc, Atelier Lion, ASAA Nasrine SERAJI, KCAP International. A l’automne, le lauréat final sera désigné pour une durée de 6 ans. Il devra définir une stratégie spatiale tenant compte des paysages, de la mobilité et des principes environnementaux. Ses propositions s’imposeront lors de la mise en œuvre des projets.

Apparemment M. le Député-maire de Palaiseau n’a pas eu la possibilité de représenter M.le Président de la CAPS à la réunion décisionnelle, pourtant hautement stratégique, quand les responsables des collectivités locales réclament à juste titre, à corps et à cris, d’être associés aux réflexions et décisions.

Lire les articles sur batiactu et busenissimmo

24 Juillet Selon le journal « Le Parisien », les archéologues de l’Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives) viennent de mettre au jour une voie datant de l’époque gallo-romaine (Ier au IIIe siècle après Jésus-Christ) à Massy, ZAC du Pérou. Celle-ci n’est autre que l’ancêtre de la N 20, qui reliait Lutetia à Cenabum (Paris à Orléans) et se situe à quelques mètres seulement de l’actuelle nationale. La découverte d’un tel tronçon est exceptionnelle et certains d’espérer que les chercheurs « avec l’urbanisation annoncée du plateau de Saclay, n’ont pas fini d’étayer leurs hypothèses… ».

About Palaiseau Autrement