Le film de l’actualité Palaisienne (3) 30 mars – 5 avril 2008

 

Lundi 30 mars Consulter le cadastre de chez soi, c’est désormais possible : limites de terrains, implantation des propriétés… la cartographie de Palaiseau est en ligne.

Lundi 30 mars Petit toilettage pour le site internet de la ville avec, dès la page d’accueil, l’accès à l’agenda et aux informations utiles (travaux, urgences). Ces ajustements étaient prêts depuis quelques semaines, mais campagne électorale oblige, n’avaient pas été présentés.

Mardi 1er avril Nouvelle manifestation suite à l’annonce de 257 suppressions de postes d’enseignants dans les collèges et lycées de l’Essonne. Le 25 mars dernier, l’accès au lycée C. Claudel avait été bloqué par quelques manifestants. Aujourd’hui, l’inspection académique annonce la fermeture de 2 classes maternelles de Palaiseau pour la rentrée prochaine (Joliot-Curie et J. Macé).

Mercredi 2 avril Selon les statistiques des notaires reprises par le journal Les Echos, le prix de vente des appartements s’élevait en moyenne à 3000 € le m² dans la grande couronne parisienne au 4° trimestre 2007, en hausse de 4,7% sur l’ensemble de l’année. Malgré une augmentation moins forte, Palaiseau (+1,6%, 3.110 €/m2) demeure largement au-dessus du prix moyen observé en Essonne (2710 €, +2,8%).

Mercredi 2 avril Premier conseil municipal après l’investiture de la nouvelle municipalité.

  • 4 absents pour cette séance et, nouveauté, l’installation des Conseillers municipaux selon leur appartenance aux 5 groupes politiques :
    - 3 pour la majorité : Socialistes et apparentés (19 membres), Verts, radicaux, écologistes (6 membres) ; Communistes (2 membres) ;
    - 2 pour les minorités : Palaiseau avenir (UMP, Modem, et autres non inscrits, 6 élus) et Palaiseau Vraiment à gauche (2 élus). Avec 19 membres, le groupe socialiste dispose d’une majorité absolue.
  • Election des 8 délégués représentant la ville à la CAPS : 6 socialistes (F. Lamy, V. Mantoan, D. Lapersonne, D. Bodet, F. Lambert et R. Marx) et 2 verts (M. Rouyer, A. Deschamps). Aucun représentant du PCF et une répartition qui ne semble pas tenir compte des forces relatives des composantes de la gauche telles qu’elles se dégageaient du scrutin des cantonales (Rappel, dans le précédent mandat, la délégation Palaisienne était composée de 4 PS, 2 PC et 2 Palaiseau Autrement). Dans un message déposé sur notre site internet, F. Lamy déclarait quelques jours avant les élections « En ce qui concerne l’intercommunalité, Palaiseau enverra comme délégués quatre hommes et quatre femmes. J’espère que les autres communes en feront autant »… Promesse de parité finalement non-tenue.
  • Création d’une nouvelle commission municipale « Aménagement » pour réfléchir aux cahiers des charges des projets menés par la ville. On pourrait souhaiter qu’elle soit aidée par une structure extra-municipale (associations et Conseils de quartiers) et qu’elle travaille également les projets locaux réalisés par d’autres acteurs (CAPS, CG91, RATP, SNCF, etc.).
  • Le délégué au Syndicat des eaux d’Ile de France (F. Lamy, suppléé par J.-C. Maurice) portera-t-il haut les voix qui s’étaient rassemblées en février dernier dans une motion unanime (PS, PC, Verts, Palaiseau Autrement) pour envisager la remise en cause de la concession et l’éventuel retour aux régies communales ? Ce dossier important nécessitera une volonté forte et une démarche d’action rapide.
  • Débat d’orientations budgétaires, avec une dotation de l’Etat qui n’augmente que de 1,05% alors que les coûts de fonctionnement progressent de 3,9 % dans les communes. Un budget de fonctionnement de 40,1 Millions d’euros, dégageant une épargne brute de 2,9M€ mais pas d’épargne nette en raison du remboursement de la dette. Une prévision de 7,2 M€ d’investissements, supérieure à l’année dernière en raison du retard de certaines réalisations. A une question de C. Henry (Palaiseau vraiment à gauche), F. Lamy a répété son doute sur « la nécessité de réaliser une maison des associations sous prétexte que « des » associations n’y sont pas favorables » : lorsque que l’on écoute les demandes des responsables bénévoles de nombreuses associations Palaisiennes, leurs besoins d’aide matérielle, leur souhait d’échanger et mutualiser leurs efforts avec d’autres… on peut être très étonné de cette déclaration.
  • L’annonce de la démolition de la salle Guy Vinet qui serait reconstruite (salle associative et salles pour les musiques amplifiées) dans un programme immobilier de 120 logements, dont 1/3 sociaux.

Jeudi 3 avril Il paraît que le nouveau secrétaire d’Etat à la Région capitale, Christian Blanc s’active… mais rien ne transparaît : aucune déclaration ni lettre de mission, alors que Roger Karoutchi, chef de file des élus UMP à la Région déclare que le Grand Paris « ne doit pas être un échelon administratif supplémentaire mais une administration de mission pour réaliser de grands projets d’urbanisme et d’architecture favorisant l’attractivité économique ». Selon Libération, « Roger Karoutchi lui-même admettait hier que le Grand Paris « transcende le clivage droite-gauche ». C’est vrai : il divise dans chaque camp ».

Vendredi 4 avril Une riche analyse des résultats du concours d’idée de l’OIN est publiée sur le site respublicanova. Elle détaille quelques projets phares dans les différentes thématiques proposées.

  • Parmi eux, deux options pour le projet scientifique et économique :
    - « Scientipolis » organisée autour d’un centre d’accueil (Corbeville), complété par un centre de congrès et des services reliés par un tramway léger (Est-Ouest) et un réseau de bus en site propre ;
    - la « boucle de l’innovation », un tram-train faisant le tour du plateau pour relier tous les grands équipements scientifiques et les futures implantations de logement (Polytechnique, Moulon et Toussus) avec l’émergence d’un quartier scientifique « Nouvelle Thélème ».
  • Un projet de mise en valeur des ressources et du patrimoine naturel par la création d’un anneau de verdure au centre du territoire de l’OIN (de Polytechnique à Guyancourt et des étangs de Saclay à Saint-Aubin). En conservant une vocation agricole au centre décrété inconstructible et des franges partagées entre jardins familiaux, lagunes et parcs urbains.
  • Deux exemples pour la qualité de vie et les formes urbaines : améliorer le cadre de vie des habitants de l’OIN en consacrant 3300 ha à l’horticulture et densifiant l’urbanisation autour des gares et des pôles d’échange (interpénétration entre l’urbain et les espaces ouverts) ou conserver le poumon urbain du plateau en renforçant la lisière entre espaces verts et agricoles.
  • Enfin, l’image du territoire qui demande à être confortée par des approches marketing ou des projets exceptionnels comme une liaison nord-sud en télécabine ou un « NaturaDom’ », pôle écologique destiné aux loisirs et à la diffusion des sciences et techniques de protection de l’environnement ou encore « Icône », programme immobilier qui se développerait de façon radio-concentrique autour du rond-point de Saclay.

Pour les auteurs de cette analyse, « les projets présentés reflètent bien le foisonnement d’idées qui concernent le territoire de l’OIN, insistant sur une urbanisation limitée en cœur de plateau et une densification des marges du territoire, l’amélioration de l’accessibilité » par des réseaux de transports innovants ». Rappelons que ce concours d’idée n’engage en rien les décisions pour l’avenir…

Voir le concours d’idée et la mission de préfiguration

Samedi 5 avril Cette semaine, retour du débat sur les semences OGM avec le débat parlementaire et la visite de N.Sarkozy au congrès des agriculteurs de la FNSEA. Une médiatisation bienvenue avant le « Bar des sciences » proposé jeudi 10 avril à la MJC sur le thème « Agriculture durable, nourrir la planète ».

About Palaiseau Autrement