Le film de l’actualité Palaisienne (4) 7- 12 avril 2008

lundi 21 avril 2008
par Palaiseau Autrement
popularité : 2%

Lundi 7 avril Le conseil régional d’Ile de France devrait adopter le 17 avril un rapport des plus réservés sur l’utilité du « Grand Paris ». Côté finances, le rapport évoque le besoin d’un renforcement de la péréquation entre communes riches et pauvres, par l’institution d’une taxe professionnelle unique dans la région ou la réforme du fonds de solidarité régional (FSRIF).

Région IdF Avis Grand Paris

Pour sa part, l’Observatoire de la décentralisation du Sénat souhaite que le grand Paris s’autofinance, s’appuie sur les communes et assure la cohésion sociale et urbaine de la région. Lien pour lire le rapport sénatorial

Lire l’article du Parisien

 

 

 

 

Mardi 8 avril Selon nos informations, les services d’archéologie préventive n’ont réalisé aucune découverte particulière lors des fouilles réalisées à l’ouest de Polytechnique (entre la RD 128 et la Vauve). Ces études, obligatoires avant tout aménagement, sont la première phase visible du projet conduit par l’AFTRP sur les terrains du ministère de la défense. En savoir plus sur l’aménagement de ce secteur

Dans ce secteur, les pluies de ces derniers jours mettent en valeur les « mouillères » répertoriées au Plan local d’urbanisme en raison de leur intérêt floristique : « ces zones humides hébergeraient deux espèces protégées : l’Étoile d’eau (Damasonium alisma, protection nationale) et le Bident radié (Bidens radiata, protection régionale). Ces espaces figurent sur le plan de zonage avec des marges de reculement appropriées ». La protection dans le PLU de Palaiseau

Mercredi 9 avril Encore un public nombreux pour assister à la 3e réunion du Conseil municipal de la mandature.

  • Début houleux sur des questions de protocole : avant l’ouverture de la séance, C. Henry et J. Fourme, élus d’opposition (Palaiseau vraiment à gauche) ont pris l’initiative de prendre les places situées à l’extrême gauche de la table en fer à cheval, modifiant ainsi l’installation de la séance précédente « afin que leur place corresponde à leur positionnement politique ». Intimidation, épreuve de force, rappels à l’ordre, recours à la procédure, suspension de séance… même une touche d’humour (F. Vigouroux, Modem, revendiquant alors la place au « centre » de l’assemblée, place traditionnellement réservée au maire !) ne fera pas baisser la tension auquel le public participera par ses cris et sifflements : ce sera au Règlement intérieur (qui sera adopté lors de la prochaine séance) de régler cette question.
  • Vote des taux d’imposition : majorité et opposition de droite s’accordent pour maintenir les taux d’imposition, sans changement pour 2008 après un débat reprenant largement les arguments de la campagne électorale.
  • Budget 2008 : projection de courbes et tableaux de chiffres, difficilement compréhensibles pour le public et sans doute par un grand nombre des nouveaux élus, d’autant que, selon le maire, « la commission municipale préalable n’a pas eu le temps de se réunir ». La mise à disposition sur le site internet de la ville de ces documents d’information serait signe d’une meilleure volonté d’informer…
    — Les reports de dépenses engagées en 2007 mais non réalisées demeurent importants (2,2 millions d’euros) ;
    — Des sommes importantes sont immobilisées dans l’attente du règlement du litige avec le concessionnaire des marchés (Lozère, Centre, Pileu) ;
    — Cinéma : deux informations en marge du vote du budget : les aménagements extérieurs seront financés par la Ville (et non sur le budget cinéma) et la Ville a perdu en justice son action contre l’ancien gérant sans, qu’à ce jour, on ne sache les suites possibles de la procédure…
    — Vote des subventions aux associations, distinguant les aides pour le fonctionnement de celles des projets ponctuels : un effort de transparence à mettre au bilan de l’action de Palaiseau Autrement au cours du mandat précédent.
    — La loi fixe la part maximale du budget consacré aux indemnités versées aux élus : le Conseil décide d’attribuer une indemnité identique aux 17 adjoints et conseillers délégués. François Lamy étant déjà indemnisé au maximum légal en raison de ses fonctions de député et de président de la CAPS, ne touchera rien sur le budget de la commune.
    — L’effectif des représentants au Comité technique paritaire du personnel communal est réduit à 6 membres pour la Ville « collectivité-employeur » (qui avait ces dernières années des difficultés à mobiliser 10 élus municipaux pour siéger) et autant pour les organisations syndicales.

Jeudi 10 avril Première réunion du nouveau conseil communautaire de la CAPS en présence d’un public nombreux en début de séance.

  • Deux candidats pour l’élection du président : Michel Bournat (UMP, Maire de Gif) et François Lamy (PS, Député-maire de Palaiseau) : après un vote à bulletin secret, F. Lamy est élu par 22 voix contre 17 à M. Bournat (1 vote blanc).
  • La première suspension de séance permet de distinguer le nouvel échiquier politique de la CAPS :
    - à gauche, 22 délégués (PS, Verts, Non inscrits) issus de 5 communes : Gometz le Chatel (2), Palaiseau (8), Igny (4), Orsay (6) et Villiers-le-Bâcle (2)
    - à droite, 18 délégués (UMP, Modem, Sans étiquette) issus de 5 autres communes : Gif/Yvette (7), Bures/Yvette (4), Vauhallan (2), Saclay (3) et St Aubin (2).
  • Dans sa déclaration de candidature, F. Lamy avait rappelé son souhait d’une CAPS dynamique dans le contexte actuel, avec toutefois plusieurs infléchissements par rapport à ses positions antérieures, comme l’affirmation du souhait de remettre en cause le doublement de la RD36 ou la « nécessité d’une gestion écologique » du plateau. En outre, la volonté que la nouvelle majorité politique issue des urnes dispose du réel pouvoir de gestion de la CAPS et des organismes intercommunaux comme le Syndicat des ordures ménagères (SIOM) remet en cause le fonctionnement antérieur de la CAPS : pendant la précédente mandature, en l’absence de réelle majorité politique, le bureau communautaire était l’émanation de la diversité des communes.
  • Après une (très, très) longue suspension de séance, M. Bournat annonce le désaccord des élus de la droite avec cette nouvelle organisation et ils quittent la séance. Les 22 délégués restant ont alors procédé à l’élection des 12 vices-présidents tous issus des 5 communes ayant donné la majorité à F. Lamy (F. Ribière , D. Ros, F. Lambert, M.-P. Digard, J. Gimel, C. Bocs, J.-F. Rimbert, D. Bodet, J.-P. Rigal, M. Koechlin, A. Deschamps, P. Salinier). On peut penser que cette organisation n’est que provisoire et que le coup de poker de la droite sera suivi d’autres soubresauts ! Difficile toutefois d’apprécier ce que les tactiques choisies pourraient dissimuler d’une éventuelle instrumentalisation gouvernementale.

Vendredi 11 avril PPRI ? Plan de Punition des Riverains Inondés ! Jolie formule de l’Association des Riverains De l’Yvette (ARDY) qui, dans sa dernière publication, ne peut que déplorer le refus du Préfet d’entendre ses légitimes demandes de révision de la cartographie du Plan de protection des risques d’inondation (PPRI) de l’Yvette. Cette association souhaite qu’en 2008 soient engagés les travaux du pont « des Deux Gares » (entre Palaiseau et Villebon), de la digue des 9 arpents à Orsay ainsi qu’un curage de la rivière. Le site de l’association ARDY

Samedi 12 avril Pour trois jours, la fermeture de l’échangeur de la RN 444 déclenche de jolis embouteillages dans la ville, avec une signalisation bien légère : venant du plateau, impossible de rejoindre l’A6 en suivant les fléchages temporaires ! Aucune info sur le site internet dédié à ce projet et sur celui de la ville on apprend que « cette fermeture est due à de nombreuses incivilités de la part de véhicules de plus de 2,20m qui ont forcé régulièrement le passage ». Il faut dire que, depuis plusieurs semaines, venant d’Igny par la RN444 en direction de l’A6, bien malin qui peut distinguer les entrées possibles entre les plots de béton qui changent tous les jours de disposition ! Hormis ces difficultés, le chantier avance avec, depuis quelques jours la réouverture du parking Massy-Palaiseau RER-B, et les premiers enrobés appliqués sur la voie dans le secteur du lycée

About Palaiseau Autrement