Le film de l’actualité Palaisienne (8) 1-4 juin 2008

par Palaiseau Autrement
1° juin Sur le marché de Palaiseau, la manifestation des sans-papiers employés dans des entreprises du secteur (Igny, Massy) recueille un fort élan de sympathie et de solidarité.

2 juin Suite à la dernière Assemblée générale, le Conseil d’administration de Palaiseau Autrement a élu son nouveau bureau : Christine Maupas (présidente), Françoise Doubre (vice-présidente), Jacques Escaron (trésorier) et Irène Arditi (secrétaire).

3 juin Encore un public nombreux pour assister au dernier conseil municipal (28/05/08)… même si les querelles de procédures et les échanges lapidaires risquent de rebuter les plus motivés.

  • Lors de la discussion sur le règlement intérieur du Conseil municipal, le maire rejette toutes les demandes de modifications qu’elles émanent des Verts (tribune dans le Palaiseau Mag’), de la Droite (modalités d’accès aux dossiers du Conseil municipal) ou de Palaiseau vraiment à gauche (différenciation des deux oppositions, expression citoyenne du public lors des séances). Certaines décisions, comme la suppression de la Commission extra-municipale des sports (seule instance rassemblant les représentants de tous les clubs signataires de la Charte des Sports) ne nous paraissent pas justifiées.
  • François Lamy annonce qu’il doit rencontrer C. Blanc, secrétaire d’État chargé du Grand Paris (et donc du projet du Plateau de Saclay).
  • Une brève information sur la modification du PLU dont l’enquête publique est en cours : le maire la qualifie de « rectification technique, à la marge »… même si notre analyse montre qu’il n’en est rien. Aucune remarque des conseillers municipaux qui ne semblent pas avoir (encore ?) pris connaissance du dossier. Lire l’avis de Palaiseau Autrement
  • Différentes décisions liées aux biens communaux (préemptions, ventes, démolitions) souffrent d’un manque d’information (démolition de l’ancienne chapelle dans le cadre d’un projet –non présenté- autour de Guy Vinet) ou de transparence (cessions de logements Rue de Paris « à des voisins »).

4 juin Comment des maires qui se sont combattus lors de la campagne électorale parviennent-ils à gérer, généralement par consensus, les Communautés d’agglomération ? Un débat proposé par Téléssonne (consultable dans les archives Emission/attitude éco, du 4/6) avec F. Lambert, vice-président de la CAPS et S. Beaudet (maire de Courcouronnes, CA. Centre Essonne) : pour ce dernier, l’intercommunalité « technique », celle des transports, des équipements, des ordures… est déjà une réalité.

5 juin La Cour d’appel administrative de Versailles confirme le jugement de première instance annulant le permis de construire accordé par la Ville de Palaiseau à l’OGEC pour l’extension de l’école Ste Jeanne d’Arc, rue de Paris. Le tribunal administratif, saisi par l’association Vivre au Bout Galeux et 4 palaisiens après une vaine tentative de médiation, avait reconnu plusieurs infractions aux règles d’urbanisme. La ville et l’OGEC sont condamnées à verser, chacune, 750 euros aux 5 demandeurs. Éventuels pourvoi en cassation ou recours de l’OGEC contre la Ville, régularisation du permis de construire pour un bâtiment achevé… le feuilleton juridico-judiciaire n’est pas pour autant terminé.

6 juin Parmi les fonctionnaires des collectivités territoriales, on distingue les titulaires, contractuels ou vacataires. Trois statuts de la fonction publique territoriale qui répondent aux besoins de gestion et d’adaptation des postes. Pour recruter son nouveau directeur général des services (le plus haut emploi de cette administration), le président de la CAPS a choisi une autre forme de contrat, celui d’emploi fonctionnel. Habituellement réservé aux membres de cabinet des élus, il correspond au statut très particulier des collaborateurs politiques chargés généralement de l’agenda ou des discours des personnalités.

La fiche de poste montre un affranchissement des règles du monde du travail, que même la présidente du MEDEF n’oserait revendiquer : « Horaires irréguliers, avec amplitude variable en fonction des obligations de service public. Flexibilité extrême, rythme de travail réactif, pics d’activité liés aux échéances de la collectivité ».

Lire l’annonce :

7 juin Dans le cadre des questions orales, la députée verte Martine Billard a interpellé C. Blanc sur ses intentions. Dans sa réponse, le secrétaire d’État chargé du développement de la région capitale a indiqué : « le plateau de Saclay dort depuis quinze ans et il est urgent d’agir, de définir une stratégie. C’est ce à quoi nous nous employons aujourd’hui. Je crains que nous ayons en effet un désaccord sur la façon de valoriser ces potentiels. Il s’agit non pas d’« urbaniser massivement le plateau », selon votre expression, mais de favoriser, sur et autour du plateau de Saclay, la création d’une plate-forme scientifique, universitaire et technologique comparable aux ensembles de ce type qui tirent l’économie de la connaissance ». Il a détaillé ensuite la méthode : « le projet que j’entends défendre pour la région-capitale sera respectueux de la démocratie locale. Ce n’est pas un projet technocratique et le bon accueil que je reçois de la part des élus locaux de tous bords que je rencontre depuis ma nomination est d’ailleurs la preuve qu’il y a dans la région capitale une attente vis-à-vis de l’État. »

8 juin Palaiseau Autrement avait voté contre la présence de la publicité dans le Palaiseau-mag’, considérant que le support d’information municipale devait garder son indépendance par rapport aux activités commerciales et industrielles. Dans sa nouvelle livraison, l’agenda mensuel diffuse des annonces d’une clinique et d’une école privées. Insertions bien malheureuses lorsqu’on attend des élus une mobilisation pour la qualité des services publics.

9 juin La Semaine du développement durable organisée par les élèves de Polytechnique est restée confidentielle dans la ville malgré l’actualité du débat « Changement climatique, sécurité alimentaire, biodiversité…enjeux et défis pour un Plateau de Saclay ancré dans le futur ». On s’étonnera toutefois que, pour cette manifestation, des navettes aient été mises en place depuis… la station Denfert-Rochereau ! Comme si on ne pouvait pas prendre le RER pour venir parler développement durable !

10 juin A Palaiseau, comme dans l’ensemble du pays, ce sont les agents des services fiscaux (impôts et trésorerie) qui sont les plus nombreux dans la grève : une action pour dénoncer la révision générale des politiques publiques qui s’accompagnera de près de 60.000 suppressions d’emplois dans ces services. Lire le détail des intentions du gouvernement

11 juin Le Commissariat à l’énergie atomique joue la transparence en faisant visiter aux journalistes le stockage des déchets nucléaires produits à Saclay. C’est sur ce site qu’en septembre dernier un incident avait conduit l’Autorité de sûreté du nucléaire (ASN) à médiatiser la convocation du directeur du CEA. Lire l’article du Parisien

12 juin La commission d’enquête publique a émis, à l’unanimité, un avis favorable sur le projet de Schéma directeur de la région Ile-de-France (SDRIF) assorti de réserves sur le logement, les transports et l’implantation d’entreprises. Pour sa part, le Premier ministre l’a jugé « timoré », en particulier en matière de développement économique. Il faut savoir que l’approbation du SDRIF requiert la signature de l’Etat pour qu’il remplace le document actuel datant de 1994.

Lire l’article des Echos :

13 juin Selon l’UFC-Que Choisir, ce sont près de 90 millions d’euros (sur les 400 millions perçus par le Syndicat des eaux d’Ile de France-SEDIF) qui ne seraient pas justifiés. L’association de consommateurs demande la restitution de ces sommes aux usagers.

14 juin Le Conseil général de l’Essonne lance la 2e étape de son Agenda 21 pour élaborer un nouveau plan d’actions à l’horizon 2009.

About Palaiseau Autrement