Maison des solidarités

Des avancées… et des propositions pour l’avenir

Un premier pas au service des habitants… mais un projet à faire vivre.

La politique sociale de la Ville s’appuie sur une longue expérience et des réformes progressives. La création de la Maison des Solidarités en 2004 a permis le regroupement géographique des deux principaux intervenants du secteur social que sont le Conseil général de l’Essonne et la Ville (Centre communal d’action sociale). La mission locale VitaCité (pour les 18-25 ans) y est également installée. Des réunions régulières et des permanences associatives (comme Solidarités nouvelles pour le logement) s’y déroulent aussi, même si certaines structures importantes demeurent implantées à Évry ou Massy. Un accueil commun permet de mieux répondre aux habitants souvent déboussolés devant la multitude d’intervenants (et de sigles !), mais l’implantation excentrée (dans la Zone d’activités des Glaises) rend son accès difficile. La dispersion des associations d’aide et de solidarité dans de multiples lieux de la ville complique encore les démarches de ceux qui en ont le plus besoin.

La position de Palaiseau Autrement

Le diagnostic social réalisé en 2006 constitue une photographie des réalités vécues par les Palaisiens les plus en difficulté. Il doit devenir un outil de pilotage de l’action municipale, en étant actualisé chaque année et en faisant l’objet d’un rapport annuel à la municipalité.

Le futur projet d’une Maison de Solidarités plus proche du centre ville doit favoriser la complémentarité des actions en plaçant les militants associatifs au coeur du dispositif : ce sont des acteurs majeurs de l’action sociale, de l’accompagnement individuel adapté.

Le Palaiseau-Mag mensuel devrait consacrer une de ses pages à la question sociale, qu’elle soit prise en charge par la Ville (CCAS), par le Département ou les associations, afin que chaque palaisien sache vers quel service se diriger selon sa situation particulière. Les Associations doivent pouvoir présenter leur projets et montrer leur dynamisme en pouvant s’exprimer dans le journal municipal.

About Palaiseau Autrement